« Nathan Le Sage » – LESSING

« Saladin :
Je sollicite tes enseignements en une toute autre matière, une toute autre matière. Puisque, parait-il, tu es si sage, dis-moi donc quelle est la foi, quelle est la loi qui t’a semblé la plus lumineuse ?

Nathan :
Sultan, je suis juif.

Saladin :
Et moi, musulman. Entre nous il y a le chrétien. Or, la vraie religion ne peut-être que l’une des trois […] »

L’histoire a lieu pendant la Troisième Croisade, à la fin du XIIe siècle, et met en scène les trois religions monothéistes, au travers des personnages, notamment Nathan (le judaïsme), le Templier (le christianisme) et Saladin (l’islam).

Unique en son genre à l’époque (1779), Nathan le Sage est une pièce courte et audacieuse inspirée de la parabole des trois anneaux de Boccace (le Decameron). Si le débat autour de la vraie religion est au cœur de l’histoire, Lessing va bien au-delà question du monopole religieux et nous donne une belle leçon de tolérance et de fraternité, s’inscrivant pleinement dans les réflexions philosophiques de l’Aufklärung.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s